Depuis la création de notre projet DMR-FRANCE ®, nous n’avons pas cessé d’être attaqué. Une nouvelle copie de notre marque DMR-FRANCE ® est apparue depuis le 17 septembre 2014. Il s’agit de dmr-france .com.

Notre marque DMR-FRANCE est la propriété de l’association DR@F – Digital Radioamateur France. Nous avons recherché qui avait créé se domaine en regardant le whois ici : http://whois.domaintools.com/dmr-france.com.

Ce nom de domaine n’était pas exploité jusqu’au 1er Aout 2015, au moment où nous avons demandé au propriétaire de nous transférer ce nom pour respecter notre propriété. Nous avons reçu un refus. Depuis cette date, la page “en construction” par défaut d’OVH s’est transformée avec la page d’un autre site.

On nous reproche de vouloir faire des profits avec notre marque DMR-FRANCE ® et d’être ainsi “anti hamspirit”. C’est faut. Cette marque a été déposée pour protéger notre projet, notre nom et notre identité. Elle représente une association et des décisions collégiales et démocratiques. Ce n’est pas une seule personne dans un coin qui peut décider à tout moment de déconnecter un réseau tout en entier …

Il y a peu de temps, nous avons même été victime de faits d’une extrême gravité : Des menaces de violences ont été lancées suite à notre article à propos de l’appel à la générosité du public pour financer un relais DMR. Notre marque était utilisée sans notre accord et nous avions demandé à l’opérateur de la collecte publique de retirer les pages à propos de notre marque déposée DMR-FRANCE ®.

On se demande pourquoi vouloir absolument utiliser le nom de notre projet et notre identité alors que ces personnes ont créé d’autres noms de domaines et pourraient les exploiter sereinement. Pourquoi ces sites (.fr / .net / .com) sont anonymes et ne donnent aucune information sur l’identité de leur responsable de la publication comme l’exige la loi ?

Notre association continuera à défendre ses droits et proposer une technologie ouverte à tous, libre, et dans le respect du travail réalisé par chacun.

 

 

The following two tabs change content below.
Radioamateur depuis les années 90, j'ai commencé par faire quelques expérimentations en BLU. J'ai beaucoup appris avec le hack d'équipements de radiotéléphonie pour créer des répéteurs FM. J'ai découvert le numérique avec le P25 en 2002 à Dayton. Avec un groupe d'amis (F4ACD, F1UOT), nous avons créé l'association DR@F en 2009 pour faire évoluer la réglementation. Nous avions alors obtenu satisfaction en 2013, avec un accès pour tous les radioamateurs au numérique et aux connexions Internet.