Nous demandons au REF de publier ce droit de réponse suite à la conférence sur le numérique, à propos des ID-CCS7, lors de son dernier congrès national

Conformément à l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881, notre association DR@F – Digital Radioamateur France, demande que soit publié sur le site institutionnel du REF et ainsi que le site web de F1JXQ open-dmr.fr, un droit de réponse suite à la conférence sur le numérique, à propos des ID-CCS7, lors de son dernier congrès national. Un lien vers cet article devra être ajouté. Nous demandons que soit retiré les propos erronés de cette vidéo, qui portent atteinte à notre probité.

Nous aimerions savoir ce qui pousse le REF, depuis plusieurs années, à nous attaquer systématiquement au sujet des ID-CCS7, en organisant une campagne de désinformation et de dénigrement. Les ID-CCS7 sont gérés gratuitement par une équipe de bénévoles désintéressés qui n’attendent rien en retour. Quelle est la valeur de ces ID-CCS7 pour qu’ils soient autant convoités par le REF depuis 2015 ?

Vu ces propos répétés depuis plusieurs années, nous ne pouvions plus rester en retrait, devions réagir pour que la vérité soit faite, et en finir avec cette campagne de calomnie, organisée depuis plusieurs années par le REF. Ces agissements particulièrement odieux porte gravement atteinte à notre image et casse la confiance des radioamateurs lors de leur demande d’un ID-CCS7.

Cher REF, vous n’êtes pas le centre du monde, vous ne pouvez pas cumuler tous les services, vous ne pouvez pas être seul face à l’administration, vous ne représentez pas tous les radioamateurs, vous ne pouvez pas museler l’opposition avec cette campagne de désinformation et de dénigrement. Notre petite association sera toujours la, face à vous, pour donner un avis sur tous les sujets radioamateurs. Nous sommes déjà organisé avec l’URC et l’EURAO

Notre association est indépendante, et nous ne sommes intéressé que par l’innovation. Nous n’avons jamais recherché une quelconque “légitimité“, comme proférée par le REF, pour ensuite mieux expliquer que nous ne l’étions pas. Nous ne sommes pas parfait, mais notre travail porte ses fruits pour la communauté, comme l’accès au numérique et les connexions à Internet pour lesquels nous nous sommes battus pendant 4 années.

Cette situation créée par le REF est intolérable et nous ne l’acceptons plus.

Le dernier évènement est celui publiée le 12 mai 2018 sur la chaine REF-INFO TV, à propos de la conférence de David DEGRELLE F1JXQ, lors du congrès national du REF-Union du 5 mai 2018 : “Etat des lieux du numérique radioamateur en France , Comment s’équiper en numérique“. La vidéo est visible sur le site du REF / Services / Médiathèque ou à l’adresse https://www.youtube.com/watch?v=C3b9W4fwFuk et contient les propos suivants :

  • A 17’52 : “Pour l’instant, l’attribution des identifiants est fait par une pseudo association dirigée par une personne qui n’est absolument pas légitime, et qui a causé beaucoup de mal et beaucoup de tord au développent du numérique dans son ensemble en France.=> Le DR@F est une association régulière. Le DR@F est à l’origine du numérique en France et est victime d’une campagne de désinformation et dénigrement organisée par le REF et d’autres individus depuis plusieurs années. Une plainte contre x pour diffamation est actuellement en cours d’instruction depuis 2015 et plusieurs personnes ont été mises en examen. Le DR@F est partie civile dans ce dossier.
  • A 18’03 : “La, on peut être enfin une opportunité de corriger ce gros problème et cette exception en France“. => Le DR@F n’est pas à l’origine de ce que vous prétendez. Avant d’affirmer quelque chose à propos des ID-CCS7, demander conseil aux personnes en charge de sa gestion comme F1UOT, F4ACD et F1SHS.
  • A 12’23 : “Pour trafiquer au travers de ces passerelles, il nous faut un identifiant CCS7. Cet identifiant est attribué à vie … Il est gratuit et heureusement.=> Vous sous entendez que le DR@F aurait pu demander une contrepartie financière pour l’obtention d’un ID-CCS7. Vos propos portent gravement atteinte à notre probité. De plus, un ID-CCS7 n’est pas attribué à vie. Ce point sera traité dans le cadre de la nouvelle réglementation Européenne RGPD.
  • A 16’35 : “J’ai fait un sondage sur cette attribution des identifiants CCS7 sur un blog que j’ai lancé open-dmr suite aux polémiques et suites aux actions bizarres qui avaient été diligenté par la première équipe qui a gérer le DMR en France … Et à 67% des radioamateurs qui ses sont exprimés sur ce sondage (205 votants), souhaiteraient que ce soit le REF qui prenne en charge l’attribution des identifiants CCS7=> Vous faites l’amalgame entre plusieurs faits non vérifiables et les mêlez à la gestion des ID-CCS7 pour lequel le DR@F est en charge. Cet amalgame insinue que notre association est à l’origine de ces faits et vous vous appuyez dessus pour orienter votre sondage au profit du REF.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que nous sommes attaqués par le REF :

En Aout 2015, le représentant de la TRCR (Table Ronde de Coordination des Relais) à cette époque, parlant au nom du REF, écrit par mail à l’ID-Team Europe, que le DR@F était illégitime et collectait illégalement les licences radioamateur. Il expliquait que le DR@F pouvait en faire “beaucoup de choses“, insinuant ainsi que nous aurions pu usurper l’identité des personnes concernées. Dans un second mail, il menaçait l’ID-Team de passer directement par le DARC pour que l’attribution des ID-CCS7 soit gérée par le REF. L’ID-Team en Europe est aussi celle présente aux USA et partout dans le monde. Les administrateurs locaux respectent des règles très strictes et elle est très soudée. Cette tentative de déstabilisation et les menaces ont été partagées avec l’ensemble de la communauté des ID-Team dans le monde. Le REF n’a rien gagné avec cette manœuvre douteuse.

En décembre 2015, lors la réunion CA Webconf du 3 décembre 2015, où “F1TE fait part de plaintes reçues pour l’attribution des identifiants nécessaires à l’opération des stations numériques en mode DMR. F1TE précise que pour éviter tout problème, cette attribution d’identifiants devrait être traitée de façon collégiale entre les associations françaises de radioamateurs.=> Le REF, par l’intermédiaire de son Président, sous entend que notre association serait à l’origine de ces plaintes. Mais quelles sont ces plaintes ? Encore une fois, ces allégations portent atteinte à notre honneur et notre probité.

Le 20 mars 2016 à propos des ID-CCS7, suite à notre droit de réponse du 12 mars 2016, où le REF prétendait que nous n’étions pas “légitime” à gérer les ID-CCS7 et le traitement des données personnelles. => Le REF, représenté par son Président, nous parle de légitimité, alors que nous n’avons jamais prétendu à une quelconque légitimité. Si nous sommes écouté par l’administration, c’est au même titre qu’une autre association et à égalité, car l’administration doit écouter tous les acteurs d’un dossier lors de consultation publiques par exemple. Le REF n’a pas plus de légitimité que notre association.

Nous en profitons pour faire quelques rectifications des propos de F1JXQ, qui ne traite qu’une partie de “l’état des lieux” avec un discours orienté vers un seul type de réseau et de nombreuses erreurs :

  • A 13’02 : “Cet identifiant nous permet de suivre l’évolution de l’activité numérique dans le monde radioamateur=> Les ID-CCS7 ne sont pas utilisés pour tous le numérique radioamateur. Un réseau tel que Echolink n’en utilise pas, pourtant, il y a bien un traitement du signal avec la technologie VOIP.
  • A 14’40 : “Bloquer un radioamateur c’est quelque chose qui est interdit au sens de notre legislation … et cela ne respecte pas les règles applicables sur les réseaux=> Il n’existe aucune “législation” qui interdit à un sysop d’un serveur privé de limiter l’accès à celui ci. Vous inventez la loi et donc limitez le droit des autres.
  • A 16’53 : “Quand on pose la question « qui est légitime pour gérer des identifiants au niveau national, on le voit, le premier résultat qui sort c’est le REF.=> Avec 205 votants, c’est effectivement très significatif 😉
  • A 17’02 : “Il y a une nouvelle qui vient de sortir que j’ai vu ce matin (le 5/5/2018), le gestionnaire qui était jusqu’à présent DMR-MARC vont arrêter le service d’attribution à cause de la nouvelle loi européenne RGPD … Les serveurs n’étaient pas hébergés en Europe. Ils délocalisent le serveur en Europe et mettent en place un nouveau système d’attribution.=> Ah oui, c’est une info que nous avons publié le matin même. Il existe deux serveurs : Aux USA et un en Allemagne. Les deux bases de données seront fusionnées en Allemagne et ne comptez pas sur un nouveau système de gestion des ID-CCS7. Vous devriez relire les informations de notre site. Il est fait pour ça.

Pour finir, une initiative “open-dmr” devrait être … “open”, donc inclure toutes les tendances, tous les acteurs, ne pas être juge et partie, et citer toutes les sources. Le risque est que ce genre de comportement ne puisse pas vous garantir votre crédibilité.

The following two tabs change content below.
f1shs
Radioamateur depuis les années 90, j'ai commencé par faire quelques expérimentations en BLU. J'ai beaucoup appris avec le hack d'équipements de radiotéléphonie pour créer des répéteurs FM. J'ai découvert le numérique avec le P25 en 2002 à Dayton. Avec un groupe d'amis (F4ACD, F1UOT), nous avons créé l'association DR@F en 2009 pour faire évoluer la réglementation. Nous avions alors obtenu satisfaction en 2013, avec un accès pour tous les radioamateurs au numérique et aux connexions Internet.