Faut il donner accès aux ID-DMR pour les F0 ?

Update du 15/04/20 : Contrairement a ce qui est affirmé par ailleurs, la connexion IP directe avec un logiciel, au travers d’un ROP, à une installation radioamateur est interdite, puisque la seule possibilité de se connecter à un ROP est prévue par l’article L33-2 du CPCE : “les installations mentionnées à l’article L. 33-3, peuvent, sans permettre l’échange de communications entre des personnes autres que celles auxquelles l’usage du réseau est réservé, être connectés à un réseau ouvert au public“. Les installations type Radioamateur L33-3, sont des installations radioélectriques et non des logiciels sur PC ou Dongle. Ces dispositions sont valables pour tous et pas seulement pour les F0.

=> Donc, la connexion à un ROP n’est possible que s’il s’agit de stations radioélectriques interconnectées et seulement ce cas. Un logiciel n’est pas une station radioélectrique.

Le DR@F se bat depuis 2009 pour l’accès au numérique pour tous les radioamateurs. C’est sa raison d’être.

C’est en 2013, que la réglementation a pu changer, grâce à notre action, et avec l’appui de 5 autres associations.

Depuis, nous ne cessons d’alerter l’administration sur la situation des opérateurs de classe 3 : Nous demandons que les F0 puissent avoir eux aussi accès au numérique, puisque de plus en plus d’installations sont réalisées sur la bande 144 – 146 MHz, laissant peu de place à l’analogique.

Dernièrement, nous avions demandé aux associations formant le GIAR, de donner leur avis sur la validation des ID-DMR pour les F0. Après un mois de consultation, nous n’avons reçu aucun avis négatif. Nous avions reçu dans le même temps, l’avis positif de DL5DI, hébergeur de la base de données pour les MCC 2xx et 6xx.

Nous avons donc le plaisir de partager avec vous l’ouverture, dès ce jour, de la validation des ID-DMR pour les F0 sur https://register.ham-digital.org/.

Attention : L’obtention d’un ID-DMR pour les F0 ne remet pas en cause la réglementation radioamateur et en particulier les classes d’émission, limitées à A1A, A2A, A3E, G3E, J3E et F3E dans la bande de fréquence 144 à 146 MHz avec une puissance max de 10W.

The following two tabs change content below.
f1shs
Radioamateur depuis les années 90, j'ai commencé par faire quelques expérimentations en BLU. J'ai beaucoup appris avec le hack d'équipements de radiotéléphonie pour créer des répéteurs FM. J'ai découvert le numérique avec le P25 en 2002 à Dayton. Avec un groupe d'amis (F4ACD, F1UOT), nous avons créé l'association DR@F en 2009 pour faire évoluer la réglementation. Nous avions alors obtenu satisfaction en 2013, avec un accès pour tous les radioamateurs au numérique et aux connexions Internet.